!
!

Masques

Avertissement
Les illustrations sont non contractuelles : les vignettes de pochoir présentent l'aspect des motifs et n'en sont qu'une illustration. Les pochoirs réels ne présentent pas le copyright au milieu du pochoir. Par ailleurs les motifs indépendants peuvent être organisés différemment que sur les illustrations.

!

Masque-grenade **

Sur la planche deux masques affrontés

pour un masque
largeur = hauteur / 0,78
(les dimensions de la liste de choix correspondent à un seul masque) 

Ce motif de grotesque à la grenade est extrait d’un panneau décoratif de Virgil Solis organisé selon un réseau soutenu de rinceaux végétaux habités de masques, de putti ailés et de vases. Virgil Solis (1514-1562) était graveur et ornemaniste à Nuremberg ; il a produit une œuvre abondante de plus de 600 planches gravées dont des modèles d’ornements de
grotesques et d’entrelacs. Il excelle particulièrement dans les motifs de mauresques à l’usage des décors de pièces d’orfèvrerie. Même si ses panneaux de grotesques ne sont pas toujours d’une facture de grande qualité, il s’en dégage toujours une simplicité joyeuse et fourmillante. Ici le masque de satyre étonné voit sa barbe terminée en un faisceau de feuilles d’acanthe simplifiée. La grenade ouverte, symbole de la fécondité, est un motif récurrent de l’ornementation Renaissance.

 

Suggestions d’utilisation

- isolé en motif central, entre deux frises, en motif de coin, en position affrontée ou opposée,
- multiplié sur le support dans des rotations ou des tailles diverses,
- en début ou en terminaison de frise.

 

Suggestions chromatiques

Le motif est adapté à :

- la monochromie,
- la monochromie accentuée par un travail d’ombres et de lumières en choisissant une orientation lumineuse,
- la polychromie, chaque élément étant caché au passage des couleurs ; le travail d’ombres et de lumières est possible une fois le motif sec.

 

Niveau de difficulté

** Le pochoir demande de l’attention ; pas de difficulté particulière mais la multiplication ou la sensibilité des ponts nécessitent du soin.

Masque-grotesque **

Sur la planche deux masques affrontés

pour un masque
largeur = hauteur / 1,23
(les dimensions de la liste de choix correspondent à un seul masque) 

Historique

Ce motif de grotesque est extrait d’un panneau décoratif de Virgil Solis organisé selon un réseau soutenu de rinceaux végétaux habités de masques, de putti ailés et de vases. Virgil Solis (1514-1562) était graveur et ornemaniste à Nuremberg ; il a produit une œuvre abondante de plus de 600 planches gravées dont des modèles d’ornements de grotesques et d’entrelacs. Il excelle particulièrement dans les motifs de mauresques à l’usage des décors de pièces d’orfèvrerie. Même si ses panneaux de grotesques ne sont pas toujours d’une facture de grande qualité, il s’en dégage toujours une simplicité joyeuse et fourmillante. Ici le masque de satyre étonné voit sa barbe terminée en un faisceau de feuilles d’acanthe simplifiée.  

 

Suggestions d’utilisation

- isolé en motif central, entre deux frises, en motif de coin, en position affrontée ou opposée,
- multiplié sur le support dans des rotations ou des tailles diverses,
- en début ou en terminaison de frise. 

 

Suggestions chromatiques

Le motif est adapté à :
- la monochromie,
- la monochromie accentuée par un travail d’ombres et de lumières en choisissant une orientation lumineuse,
- la polychromie, chaque élément étant caché au passage des couleurs ; le travail d’ombres et de lumières est possible une fois le motif sec. 

 

Niveau de difficulté 

** Le pochoir demande de l’attention ; pas de difficulté particulière mais la multiplication ou la sensibilité des ponts
nécessitent du soin.

Masque-renaissance **

Sur la planche deux masques affrontés

pour un masque
largeur = hauteur / 1,48 
(les dimensions de la liste de choix correspondent à un seul masque)

La vignette montre les masques associées à un entrelacs Renaissance   

Ce masque grotesque crachant un panache de feuilles est tiré d’un frontispice dessiné par Bernard Salomon (1520-1561) pour l’imprimeur Jean de Tournes à Lyon. Bernard Salomon, ornemaniste de talent actif à Lyon, réalisait des projets destinés à l’ornementation des livres ainsi qu’aux damasquineurs et orfèvres. Ses motifs s’adaptaient parfaitement aux revers des bijoux ou des portraits miniatures.

Le masque Renaissance s’anime toujours de rires grimaçants ou d’expressions de colère ; la bouche grande ouverte est le
point de départ de rinceaux de feuilles ou la sortie d’eau dans les fontaines.

 

Suggestions d’utilisation

- isolé en motif central, entre deux frises, en motif de coin, en position affrontée ou opposée,
- multiplié sur le support dans des rotations ou des tailles diverses,
- en début ou en terminaison de frise.

 

Suggestions chromatiques

Le motif est adapté à :
- la monochromie,
- la monochromie accentuée par un travail d’ombres et de lumières en choisissant une
orientation lumineuse.

 

Niveau de difficulté

** Le pochoir demande de l’attention ; pas de difficulté particulière mais la multiplication ou la
sensibilité des ponts nécessitent du soin.

Mascaron-grotesque **

largeur = hauteur / 1,1 

Historique

Le mot mascaron est emprunté à l’italien mascherone, traduit de l’arabe mascaro : bouffonnerie, désignant un grand masque grotesque et en architecture, un motif ornemental constitué d’une figure grotesque ou fantastique d’homme ou d’animal. On le retrouve en décor de fronton, de frise, comme support vertical d’un pilastre, dans l’architecture des eaux, etc. 

 

Suggestions d’utilisation

- isolé en motif central, entre deux frises, en motif de coin, en position affrontée ou opposée,
- multiplié sur le support dans des rotations ou des tailles diverses,
- en décor de fronton, de frise, comme support vertical d’un pilastre. 

 

Suggestions chromatiques

Le motif est adapté à :
- la monochromie,
- la monochromie accentuée par un travail d’ombres et de lumières en choisissant une orientation lumineuse,
- la polychromie, chaque élément étant caché au passage des couleurs ; le travail d’ombres et de lumières est possible une fois le motif sec. 

 

Niveau de difficulté 

** Le pochoir demande de l’attention ; pas de difficulté particulière mais la multiplication ou la sensibilité des ponts
nécessitent du soin.

Le truc du professionnel

Si vous prenez des pochoirs très complexes de très petite taille vous pouvez rencontrer des difficultés à la fois dans l'utilisation et la réutilisation du pochoir. Au contraire, plus votre pochoir est de grande taille, plus il est solide et facile à mettre en peinture et à réutiliser. La seule exception notable concerne l'utilisation des pochoirs sur textile : même les pochoirs complexes de petite taille peuvent être utilisés avec une relative sûreté et un nombre de fois conséquent.

Si vous tenez à utiliser quand même des pochoirs de très petite taille sur des matières dures (mur, bois, carton...) rappelez-vous que les ponts, très fins, sont plus fragiles que sur les mêmes pochoirs utilisés dans une plus grande taille. Pour éviter au décollage la déformation des ponts dans la perspective d’un usage renouvelé, vous devez adapter l’adhérence du pochoir à la matière sur laquelle il va être appliqué. Pour le masquage du verre, par exemple, surface très adhérente parce que très lisse, il ne faut pas hésiter à fatiguer l’adhésif du pochoir au moyen d’un contact répété de la surface collante du pochoir avec un textile non pelucheux avant toute application. Ainsi le pochoir se retirera plus facilement et les ponts seront épargnés.